Aperçu sur les différentes solutions pour traiter la calvitie

Tous les hommes peuvent perdre leurs cheveux. Dans 70% des cas, la chute importante de la chevelure débouche à la calvitie. Bien que ce phénomène n’ait rien d’anormal, il peut être incommodant. Devenir chauve figure parmi les premières sources de complexe chez le public masculin. Pourtant, il est possible de traiter la calvitie. Des traitements naturels, en passant par la microgreffe aux médicaments, il existe de nombreuses solutions.

Traiter la calvitie : les solutions les plus accessibles

La calvitie n’est pas une maladie. Ce phénomène peut d’ailleurs être classé en différentes catégories selon ses origines. Mais souvent, la perte importante de cheveux est causée par l’excès d’hormones masculines. C’est ce qu’on appelle communément « calvitie androgénétique ». Cela se présente par l’accélération du cycle de vie des cheveux. Dans la majorité des cas, la chute commence à partir de 50 ans. Mais, chez certaines personnes, cela se manifeste très tôt, avant 20 ans.

Le marché propose de nombreuses solutions qui permettraient de relancer la croissance de la chevelure. Certains traitements topiques sont accessibles sans ordonnance, comme les lotions ou les crèmes capillaires. De même, on retrouve des compléments alimentaires vendus aussi bien sous forme de gélules que de sirops. Toutefois, même si ces produits font beaucoup d’adeptes, les scientifiques mettent en garde les consommateurs contre leur efficacité.

Il existe également des solutions médicamenteuses, disponibles uniquement sur prescription médicale. Parmi elles, le Finastéride reste certainement le médicament le plus prescrit. Mais son action est limitée, car il aide seulement de retarder la chute. Sans compter qu’il peut provoquer de nombreux effets indésirables. Jusqu’à présent, la greffe capillaire reste le meilleur moyen pour venir à bout de la calvitie.

La microgreffe : une solution efficace

Depuis quelques années, la greffe capillaire fait couler beaucoup d’encre. Autrefois considéré comme « tabou », les hommes qui projettent de réaliser cette opération ne se cachent plus. D’ailleurs, au lieu de s’adresser à une clinique française, de nombreuses personnes décident de se tourner vers un centre de greffe cheveux Tunisie, comme www.greffe-cheveux-tunisie.fr. Le tarif y est plus accessible pour la même qualité de prestation.

En général, il faut deux chirurgiens pour effectuer la microgreffe. Ceux-ci travailleront ensemble sur chaque étape du processus, à commencer par l’extraction. En effet, avant de procéder à l’implantation, les spécialistes vont d’abord extraire des follicules capillaires sur la nuque. Pour cela, le patient peut choisir parmi deux méthodes de prélèvement. La FUT est d’ailleurs la plus utilisée, en raison de son prix et de la rapidité de l’opération. Aussi appelée « méthode par bandelette », elle peut cependant laisser quelques cicatrices visibles. La FUE, quant à elle, est plus onéreuse et constitue un vrai travail d’orfèvre. Mais le rendu est plus esthétique, car on prélève les greffons un à un.

Après cette étape, les médecins vont ensuite procéder à une analyse avant d’implanter les follicules dans la zone dégarnie du crâne. Tout le processus durera trois heures à deux jours. Les premiers résultats apparaîtront au bout de six mois.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
This entry was posted in Informations pratiques. Bookmark the permalink.