Les dangers de l’opération de la myopie

La myopie atteint plusieurs victimes, quel que soit leur âge. Il s’agit d’un défaut de vision affectant la vue de loin, engendrant une difficulté d’identification d’une forme à quelques mètres du sujet. Ce trouble est très fréquent et touche près d’un tiers des adultes dans les pays occidentaux. Selon les personnes atteintes de la myopie, cette dernière est très gênante et désagréable même avec des lunettes ou des lentilles.

D’ailleurs, elles ne servent qu’à corriger la vue mais n’ont aucun effet guérisseur de la myopie. Le myope peut donc ressentir une sensation d’inconfort et d’insatisfaction malgré leur port. Une alternative est envisageable pour guérir ce trouble de la vue, il s’agit de la chirurgie. Mais opérer la myopie est-il sans danger ? Quels sont les risques liés à la chirurgie ? Et comment cela fonctionne-t-il ?

Être éligible à l’opération chirurgicale de la myopie

La chirurgie de la myopie au laser n’est pas autorisée pour tout myope, car en effet, il faudra être éligible avant de pouvoir passer à l’opération. Mais quelles sont alors les conditions pour cela ?

Afin de pouvoir bénéficier d’une opération de la myopie, il faudra l’avis et la prescription d’un chirurgien ophtalmologiste. Ce dernier se chargera de vous examiner et n’analyser votre dossier médical pour en déduire si vous êtes éligible à l’opération ou non.

Il est tout d’abord capital que la vue soit stabilisée pour pouvoir passer l’opération. Même une légère baisse de la vue ne permet pas la chirurgie. Cette stabilisation est très variable d’un sujet à un autre, mais en général, la vue se stabilise entre 18 et 20 ans, autrement dit, elle n’a pas bougé depuis 2 ans au minimum. Il est à noter que même une grossesse peut la déstabiliser.

Cependant, il n’y a pas vraiment d’âge pour l’opération de la myopie mais à 21 ans, il est fort probable que la vue se soit stabilisée. Néanmoins, deux examens espacés d’un an seront nécessaires pour observer que les troubles n’ont pas évolué. Dans le cas d’une déformation de la cornée, appelée kératocône ou de la présence d’une maladie inflammatoire chronique, la chirurgie de la myopie est contre-indiquée.

Il est à noter que la sécurité sociale ne prend pas en charge cette intervention, mais votre mutuelle peut rembourser une partie des frais liés à l’opération.

Les risques de la chirurgie de la myopie

Tout type de chirurgie présente des risques. L’opération de la myopie au laser engendre un amincissement de la cornée en divers endroits en fonction du traitement. Cela est dû à la modification du parcours des rayons lumineux.

Des douleurs peuvent être ressenties deux à trois jours après l’intervention. La seconde méthode appelée Lasik peut guérir très rapidement, mais les risques de complications ne sont pas minimes voire jusqu’à la baisse importante de la vue. Mais cela reste très rare.

En général, les opérations réussissent toujours ; mais dans certains cas rares, on peut observer une baisse considérable des capacités visuelles.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
This entry was posted in Informations pratiques. Bookmark the permalink.