Dermite séborrhéique, quels traitements ?

La dermite séborrhéique est une pathologie chronique ou récidivante qui touche la peau. Elle se reconnaît généralement par l’apparition de rougeurs et de squames. Dans la plupart des cas, le visage est la première cible de cette maladie gênante et disgracieuse. Également nommé séborrhée, ce trouble cutané détient une terrible particularité dont la résistance. Il faut donc une prise en charge précoce pour limiter vite les dégâts.

Quels sont les symptômes de la dermite séborrhéique?

Avant de savoir quels sont les traitements efficaces pour venir à bout de la maladie, il faut d’abord connaître quels en sont les symptômes et les signes.

Ces derniers apparaissent souvent de manière progressive sur les parties de la peau qui sont riches en glandes productrices de sébum telles que le visage, le cuir chevelu et la poitrine. La dermite séborrhéique ou séborrhée se traduit par l’éruption de taches rouges entourées ou recouvertes d’écailles jaunâtres. Parfois, elles sont prurigineuses. La maladie provoque aussi des inflammations et des démangeaisons.

Ces symptômes peuvent apparaître derrière les oreilles, sur les ailes du nez et les plis du visage, sans oublier le cuir chevelu. La pathologie peut ressembler à des pellicules mais elle n’en est rien. Les médecins n’ont pas encore pu déterminer ses vraies causes mais un champignon microscopique nommé Pityrosporon ovale ou Malassezia furfur est souvent pointé du doigt. Fort heureusement, des traitements existent et sont bel et bien efficaces.

Comment traiter la dermite séborrhéique?

Tout d’abord, il est fortement conseillé de consulter un docteur à l’apparition des symptômes. Il s’agit d’un trouble médicalement anodin mais une erreur de diagnostic risque d’empêcher la guérison qui a déjà tendance à se faire lentement. La prise en charge sert, en premier lieu, à soulager les sensations d’inflammation, les démangeaisons, ainsi que l’enflure.

Si les symptômes apparaissent ailleurs que sur le cuir chevelu, le docteur prescrit une crème antifongique pour limiter la propagation des levures ou champignons pathogènes, en plus d’un savon doux ou pain dermatologique pour les toilettes. Au fil du traitement, la crème finit par éradiquer les agents causaux.

Sinon, un shampoing médicamenteux est recommandé. Le produit peut être à base de kétoconazole, de goudron de houille, de pyrithione de zinc ou de sulfure de sélénium. Très souvent, il est conseillé d’alterner le shampooing traitant avec un shampoing doux normal.

Et lorsque l’état s’améliore, le patient peut utiliser de moins en moins le shampoing antifongique. Dans la majorité des cas, cette solution suffit à combattre le trouble. Mais dans des cas nettement plus avancés, la prescription médicale se repose soit sur une lotion à base de kératolytique et d’acide salicylique, soit sur un traitement oral, mais cela reste rare.

Comment éviter les récidives de la séborrhée?

Pour ne pas récidiver, il est essentiel de prendre des mesures de précautions aux termes du traitement. Premièrement, il faut toujours privilégier les produits doux pour votre toilette quotidienne afin de prévenir l’excès de sébum. Il faut épouser une bonne hygiène et s’assurer de bien sécher la peau et les cheveux après chaque douche et chaque shampoing.

La dissémination des champignons sont favorisée par l’humidité, mais aussi la chaleur. Évitez les produits cosmétiques de corps gras tels que l’huile solaire.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Dermite séborrhéique, quels traitements ?, 10.0 out of 10 based on 2 ratings
This entry was posted in Informations pratiques. Bookmark the permalink.