Effectuer un Test de paternité sans le père

Il existe plusieurs possibilités pour faire un test d’ADN sans la présence du père présumé. Pour cela, les membres de sa famille tels que ses parents, ses frères, sœurs et autres enfants peuvent participer. Bien évidemment, il faut également la présence de la mère biologique de l’enfant. Certes, la reconstruction familiale constitue un moyen essentiel pour les tests d’ADN, mais les résultats ne sont pas aussi fiables qu’avec les tests de paternité en présence de l’ADN du père.

Test ADN de grands-parents pour la paternité

La meilleure option pour effectuer un test d’ADN sans le père est d’avoir recours à l’ADN des grands- parents paternels de l’enfant, ainsi que celui de l’enfant et de sa mère biologique. Même si l’ADN des grands-parents est suffisant, la combinaison des trois ADN donnerait un résultat beaucoup plus concluant.

Test d’ADN avunculaire pour la paternité

Une autre option pour trouver la paternité d’un enfant sans le père utilise l’ADN d’un frère ou d’une sœur du père; ou en d’autres termes, la tante de l’enfant ou son oncle. C’est par exemple le cas d’Alberto Sola Jimenez et Ingrid Sartiau, deux inconnus qui n’avaient jusqu’alors qu’un seul point en commun, ils prétendaient tous les deux être les enfants de Juan Carlos, ex roi d’Espagne abdiqué depuis 2014.

Et effectivement, les tests d’ADN effectués l’ont bien confirmé. Comme le test des grands-parents, l’ADN de la mère biologique de l’enfant et de l’enfant est nécessaire pour obtenir des résultats plus convaincants.

Test d’ADN de la fraternité pour la paternité

Il est également possible de procéder à un test de fratrie . Ce test nécessite l’ADN d’un autre enfant connu du père présumé. Dans ce cas, l’ADN de la mère aide grandement à recevoir des résultats concluants. Si vous avez besoin de trouver la paternité d’un enfant, mais que le père n’est pas disponible, vous avez d’autres options.

L’ADN d’autres membres de la famille du père présumé peut être utilisé pour découvrir la paternité. Beaucoup d’entités peuvent vous aider à identifier le test le mieux adapté pour donner des résultats probants de votre test de paternité.

Test d’ADN par échantillon

Il s’agit d’un test assez complexe puisqu’il faut avoir recours à des objets qui pourraient contenir l’ADN du défunt. Cela pourrait être une brosse de cheveux, une seringue, des vêtements, tache de sang, etc.

Le problème avec ce genre de test réside dans le fait qu’il pourrait être puni par les lois nationales en cours et pourrait ne pas être présentable devant la justice.  Le laboratoire d’analyse France Paternité propose ce type de test.

Déclaration judiciaire de paternité

C’est certainement la dernière solution dont l’enfant aurait besoin. Il n’y a aucunement besoin de procéder à un test de paternité, le juge aurait simplement à déclarer que l’enfant est bel et bien celui du père présumé.

Le juge seul peut décider de cette possibilité. La plupart du temps, le cas se présente quand le présumé père refuse de se soumettre à un test de paternité légal.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
This entry was posted in Informations pratiques. Bookmark the permalink.