Devenir un franchisé dans le domaine médical : une opportunité à saisir

Bien que l’on souhaite que toute l’humanité soit en bonne santé, de nouvelles maladies continueront à apparaître. C’est pour cette raison que la vente de médicaments et de matériels médicaux est un secteur qui a de l’avenir. Aujourd’hui, nul besoin d’être pharmacien pour se lancer dans cette activité. Tout le monde peut envisager de devenir franchisé dans le domaine médical.

Les avantages de devenir un franchisé

Beaucoup de personnes possèdent les fonds de commerce nécessaires, mais hésitent à lancer une affaire. Faute de savoir-faire, mais aussi de relation dans le milieu, ils décident de ne pas exploiter leurs savoirs. Un contrat de franchise permet de résoudre ce problème. Le franchiseur soutient les franchisés dans toutes les procédures à suivre pour ouvrir la boutique. Par la suite, il met à disposition de ces derniers ses compétences dans son secteur d’activité.

Ce type de partenariat existe également pour la distribution de matériel médical. Il s’agit même d’un marché en pleine expansion. Aux États-Unis, des enseignes regroupent déjà des pharmacies qui ouvrent 24 heures sur 24, et ce, tous les jours. Ce réseau n’est pas encore disponible en France. Néanmoins, on remarque des franchises gagnant en notoriété et étant déjà présentes dans plusieurs villes.

Pour les personnes intéressés, de nombreuses informations sont disponibles sur le web  et de nombreux franchiseurs ont d’ailleurs leurs propres sites web proposant des contenus à propos.

Les droits et les obligations du franchisé

Rejoindre un réseau de franchise médicale oblige le franchisé à respecter certaines règles. Il ne doit vendre que les produits que le franchiseur lui fournit. Donc, il n’a pas le droit de mettre en rayon tout ce qu’il souhaite. Le contrat est à lire scrupuleusement pour connaitre les limites de cette clause. Néanmoins, ce détail sous-entend aussi un approvisionnement exclusif. Le franchiseur sera le seul fournisseur du franchisé, quelle que soit la situation.

Quoi qu’il en soit, il est possible de  bénéficier également de plus de facilités dans ce genre de partenariat.

Le gérant de la boutique n’a habituellement pas à débourser quoi que ce soit pour approvisionner son échoppe en début d’activité. Le recouvrement s’effectuera au gré des ventes, mais, l’autre partie gérera la comptabilité.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
This entry was posted in Présentation du métier. Bookmark the permalink.