Téléassistance, comment faire le bon choix ?

De plus en plus nombreuses sont les personnes dépendantes souhaitant continuer à vivre dans leur foyer, malgré leur handicap ou leur âge avancé. La téléassistance leur permet de concrétiser ce souhait légitime en leur offrant une sécurisation à même leur domicile, et éventuellement à l’extérieur de celui-ci…

Le fonctionnement

La téléassistance se présente sous la forme d’un bracelet ou d’un pendentif relié à un boîtier transmetteur et porté en journée par l’utilisateur. Lorsque ce dernier se sent en danger, une simple pression sur le bouton de son équipement permet d’enclencher le transmetteur qui envoie à son tour un signal d’alerte à la hotline de la centrale de téléassistance. Celle-ci, disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, entre alors en contact sonore (ou visuel pour certains dispositifs) avec le bénéficiaire afin d’évaluer la situation et, si besoin est, faire intervenir ses proches, voire les secours.

Sélectionner un prestataire de qualité

Être intéressé par une téléassistance est une chose, choisir le bon abonnement en est une autre ! Car si l’offre est riche et variée, tous les prestataires du marché ne se valent malheureusement pas. En moyenne, seuls 3 opérateurs de téléassistance sur 10 étant réellement intéressants.

Le coût

L’abonnement à un service de téléassistance coûte généralement de 30 à 70 euros par mois, selon qu’il s’agisse d’un dispositif classique, mobile ou médicalisée. À ce coût s’ajoutent des frais d’ouverture de dossier, d’installation de l’équipement et, selon les besoins, d’options payantes qui doivent tous apparaître dans le contrat de souscription.

Privilégiez les prestataires dotés de la certification préfectorale « services à la personne ». Celle-ci permet (après étude du dossier du bénéficiaire) de bénéficier de diverses aides et d’une réduction d’impôt de 50 % des frais.

Résiliation du contrat

Après vérification des formalités à respecter, faites toujours parvenir à votre opérateur votre résiliation par lettre recommandée avec accusé de réception (même si le contrat ne l’exige pas !).

Ce type de lettre prouve légalement que le prestataire a bien réceptionné votre demande. Afin de finaliser la procédure, il vous faudra ensuite procéder au retour de l’équipement (en bon état), soit par envoi postal (à votre charge ou via un colis prépayé, selon les modalités du contrat), soit en confiant le matériel à un technicien du prestataire qui viendra le chercher directement chez vous.

Quelques conseils additionnels…

Prudence est mère de sûreté, comme le rappelle le dicton… Avant signature du contrat, préparez toutes vos questions en faisant une liste et posez-les au prestataire. Prenez tout votre temps afin de lire attentivement les modalités du document. Conservez toujours une copie du contrat signé car celui-ci comporte toutes les clauses auxquelles vous avez souscrit. Privilégiez un contrat permettant sa suspension, si vous êtes hospitalisé (et donc sans nécessité de service de téléassistance à domicile) cette option vous sera grandement utile !

Privilégiez également un contrat dont la durée est indéterminée et la résiliation effectuable sans préavis, selon votre souhait. Vérifiez également les frais des appels automatiques qui permettent à l’opérateur de tester régulièrement le matériel.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
This entry was posted in Présentation du métier. Bookmark the permalink.